Conseils et astuces pour bien parfaire votre safari au Kenya

Kenya

C’est décidé, pour votre prochain voyage, vous voulez tenter une nouvelle aventure : faire du safari au Kenya. Rassurez-vous ! Ce sera l’une de vos plus belles expériences de voyage… ceux qui ont déjà goûté à l’expérience vous le diront. Mais faire du safari au Kenya, là où la nature est encore sauvage et la culture très différente, demande une certaine dose de préparation, en particulier si c’est un premier séjour en Afrique. Les quelques conseils qui vont suivre pourront vous aider à organiser votre voyage et à prévenir d’éventuels soucis.

Faire du safari au Kenya : quand partir ?

Si vous voulez partir au Kenya pour faire du safari, il est important de choisir la bonne période. Il serait bien dommage de gâcher une si belle aventure à cause d’une météo capricieuse. D’une manière générale, le Kenya connaît des saisons sèches et humides.

De décembre à mars, le climat est chaud et sec. D’avril à juin, c’est la saison des grosses pluies. La saison sèche avec des températures douces commence de juin à novembre. Durant cette période, le ciel est bleu et la végétation est globalement verte. Les meilleurs moments pour profiter d’un safari au Kenya sont donc les saisons sèches, ou plus précisément de janvier à mars et de juillet à octobre.

Évitez de partir durant la saison des pluies qui est marquée par des moments pluvieux très intenses. Durant cette période, les conditions sont à peine convenables pour l’observation des animaux. De plus, les déplacements dans les parcs peuvent être difficiles à cause de la pluie.

Les meilleurs endroits pour faire du safari au Kenya

Le Kenya possède le plus grand nombre de parcs et réserves animalières de Big Five en Afrique, avec 26 parcs nationaux placés sous l’égide du KWS (Kenya Wildlife Service) et 35 réserves naturelles. C’est vraiment la destination idéale si vous voulez prendre des clichés spectaculaires d’animaux. Parmi les lieux incontournables pour faire du safari au Kenya, ne manquez pas de visiter :

  • La réserve naturelle du Masai Mara :
    C’est le lieu le plus célèbre et le plus prisé des voyageurs. Situé au sud-ouest du Kenya à la frontière entre la Tanzanie, le Masai Mara est réputé pour sa faune sauvage considérée comme la plus importante au monde. Vous pouvez y trouver des buffles, des gnous, des zèbres, des éléphants, des gazelles, mais aussi des prédateurs comme des lions, des guépards, etc.
  • Le parc national d’Amboseli :
    C’est également une destination de premier choix pour faire du safari au Kenya. Celui-ci se démarque par ses paysages à couper le souffle sur plus de 380 km². Ce magnifique parc est implanté en face du Kilimandjaro. C’est ici que vous pouvez trouver le plus d’éléphants au Kenya, soit près de 1 500. Le parc abrite également des girafes, des gazelles de Grant, des buffles, des zèbres de Burchell, des gnous, etc.

Quel moyen de transport choisir pour faire du safari au Kenya ?

Le choix du transport varie d’une agence à une autre, mais aussi des besoins de chaque voyageur. Il existe plusieurs moyens de transport pour faire du safari au Kenya. Très souvent, les voyageurs décident d’explorer les parcs du pays en voiture, notamment en 4×4. parce qu’il est relativement plus aisé de circuler dans les parcs à bord d’un 4×4.

Mais sachez qu’il existe d’autres moyens de déplacement pour faire du safari au Kenya, comme le quad. Certains voyageurs, ou plus exactement ceux qui ont l’âme d’un aventurier choisissent ce type de transport pour vivre une expérience plus originale. Depuis peu, un nouveau mode de transport gagne en popularité pour permettre aux visiteurs de faire du safari au Kenya, en particulier dans la réserve du Masai Mara : la montgolfière. C’est une expérience à tenter si vous n’avez pas de contraintes budgétaires.

S’aventurer seul ou passer par les agences de voyages ?

Si c’est votre premier safari au Kenya, il vaut mieux passer par une agence de voyages spécialisée. C’est non seulement pour une question de sécurité, mais surtout pour bénéficier d’un voyage sur mesure. Puis, en faisant appel à un guide qui connaît bien le territoire, vous aurez plus de chance d’observer plusieurs animaux. Un guide pourra vous conseiller sur tout, le choix d’hébergement, le meilleur endroit pour observer les animaux…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.