L’Arménie, une destination pour tous les types de voyages

Arménie

Monastères anciens, églises éclairées de bougies, forteresses dotées de hautes murailles…. Tous ceux-là seront au rendez-vous lors d’un voyage en Arménie. Ce pays assimilé à un musée à ciel ouvert aura de quoi satisfaire les amateurs de culture et d’architecture ainsi que les aventuriers. Il présente des panoramas d’une beauté singulière avec ses paysages de montagne. Pour admirer la contrée et ses merveilles, les globe-trotters pourront, entre autres, combiner randonnée et visite culturelle. Par ailleurs, l’Arménie a un climat continental, souvent très sec. Ce territoire offre également des températures contrastées d’une saison à l’autre. Pour éviter la mousson, les fortes chaleurs et les froides nuits d’hiver, il faut s’y rendre de fin avril à mi-juin et de mi-septembre à mi-octobre.

Visiter les sites les plus anciens du monde en Arménie

Il n’est pas rare de trouver des églises du VIIe et VIIIe siècle et des monastères du IXe ou Xe siècle lors d’un circuit à la carte Arménie. Durant leur séjour, les bourlingueurs visiteront, sans doute, l’observatoire de Karahoundje, l’un des sites les plus anciens du monde. Ce monument a entre 5 000 et 7 500 ans et se localise dans le sud du pays. Mis à part cela, le temple de Garni est un autre must-see durant un voyage en Arménie. Il est l’unique temple païen sur le territoire. Il a été dédié au dieu du soleil Mithra. Il a été construit sous le règne du roi Tiridate Ier en 77 av. J.-C. Il est érigé sur un petit plateau situé sur une colline entourée de montagnes.

Remonter le temps lors d’un séjour à Vagharchapat

Un circuit en Arménie permet aussi de voyager dans le temps. En faisant un détour dans la région de Vagharchapat, autrefois appelée Etchmiadzine, les amateurs d’architecture pourront visiter des vestiges monumentaux d’antan. Ils y observeront la cathédrale d’Etchmiadzine, le plus ancien temple chrétien d’Arménie. Cette église a été construite entre 301 et 303 par Gregor Lousavorich. Elle a connue également des rénovations jusqu’au XIXe siècle. Elle abrite un musée où sont collectionnées des œuvres d’art de grande valeur.

Le monastère de Gherart, un des hauts lieux touristiques d’Arménie

Pour terminer leur randonnée, les globe-trotters découvriront, par exemple, le monastère de Gherart. Ce dernier est situé à l’entrée de la vallée de l’Azat. Il a été fondé au IVe siècle. Il possède de nombreuses églises et des tombeaux représentatifs de l’apogée de l’architecture médiévale arménienne. Il a été réputé pour les reliques qu’il abritait, dont la plus vénérée était la lance qui aurait blessé Jésus sur la « Croix ». On y trouve aussi les reliques des apôtres Saint André et Saint Jean. Mis à part cela, le site a été également un lieu de pèlerinage très prisé des chrétiens d’Arménie. Au fil des siècles, les visiteurs pieux ont fait des dons de terres, d’argent, de manuscrits et tant d’autres encore.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *